Retour sur l’histoire et le phénomène Adidas Stan Smith

adidas stan smith

Le modèle iconique Adidas Stan Smith transcende toutes les générations depuis les années 1960. Cette basket légendaire, connue et appréciée de tous les sneakers addicts, est entrée dans le Guiness book avec un record de près de 70 millions d’exemplaires vendus dans le monde. Quel est le secret de la fascination qu’exerce ce modèle intemporel ?

Retour sur l’histoire et le phénomène Adidas Stan Smith
Retour sur l’histoire et le phénomène Adidas Stan Smith

Les débuts de la Stan Smith

En 1963, la firme allemande Adidas décide de créer une basket destinée à la pratique du tennis, elle demande donc au joueur numéro un français, Robert Haillet, de dessiner un modèle en cuir.

Une véritable innovation pour l’époque où le tennis se jouait avec des baskets en toile ! Le design simple et élégant avec ses trois bandes perforées, sa languette verte, et son trèfle est créé.

Mais ce n’est qu’en 1978, lorsque la marque passe un contrat avec le célèbre joueur de tennis californien, gagnant de l’US Open en 1971 et des tournois de Paris et de Wimbledon en 1972, Stanley Roger Smith, que la basket prend sa forme définitive et entre dans l’histoire comme le modèle Adidas Stan Smith.

Les débuts de la Stan Smith
Les débuts de la Stan Smith

Un design sport et mode

Ses lignes épurées et son confort qui s’adaptent à tous les types de sport, en font dès le début des années 1980 un modèle à la mode. En effet, c’est la première fois qu’une basket se porte autant sur le terrain que dans les rues. Popularisée par les B-Boys, elle devient également à la même époque un signe de ralliement de la contre-culture et des musiques contestataires.

Après quelques années d’oubli, le modèle revient en force comme symbole de la culture Hip Hop. En 1986, Adidas signe un coup de maître grâce à son partenariat avec le groupe de rap Run DMC et l’enregistrement du morceau « My Adidas ». Les baskets Stan Smith mais aussi Superstar deviennent les symboles de la culture de rue.

adidas stan smith, un modèle intemporel
adidas stan smith, un modèle intemporel

En France le modèle devient rapidement iconique, lorsqu’il apparaît en 1994 dans le clip du groupe de rap IAM « Je danse le Mia » ou encore en 1995 dans le célèbre film « La haine » de Mathieu Kassovitz. Devenues les chaussures de la jeunesse de banlieue, elles se démocratisent peu à peu dans toutes les couches de la société.

Un brillant coup de marketing pour Adidas

En 2011, alors que les ventes sont en perte de vitesse, Adidas annonce la fin de sa commercialisation, ce qui ébranle tous ses aficionados. La basket retrouve un regain de popularité tandis que les voix s’élèvent partout dans le monde à travers les réseaux sociaux pour réclamer le retour de la basket. Des pétitions sont signées, des appels lancés… la marque a réussi un coup marketing retentissant !

Lorsque le modèle ressort après quatre ans d’attente en 2015, la Stan Smith est devenue légendaire. Son succès ne s’est pas tari depuis lors.

Des collaborations et des modèles iconiques

Le génie de la Stan Smith est d’être à la fois élégante, sobre, confortable et transgénérationnelle. Depuis l’originale avec ses empiècements verts et son étiquette à l’effigie de Stan Smith, Adidas profitera de son succès grandissant pour la décliner dans de nombreuses couleurs.

A partir des années 1990, un modèle avec un scratch velcro est créé pour le marché du hip hop. En 2003, une version montante est commercialisée, et en 2007, la paire originale est rééditée sous l’appellation Stan Smith II.

Sortie en de multiples éditions limitées grâce à des collaborations avec différentes marques ou personnalités célèbres (notons par exemple les modèles Betty Boop, Star Wars, Pharrel Williams et bien d’autres encore), la basket devient ainsi un véritable objet de collection. Des marques de luxe, comme Louis Vuitton, créent leur première sneaker en s’inspirant de sa silhouette, toujours intemporelle malgré ses 50 ans.

La success story de cette basket iconique tient autant à l’intelligence marketing de la marque, qu’à l’ingéniosité du modèle qui a su passer du terrain de sport, au milieu de la contre-culture pour finalement se retrouver dans les placards de tous les amateurs de sneakers du monde.

What do you think?